Trauma

« Le souvenir traumatique est séparé des souvenirs « normaux », pour ainsi dire, et ne parvient pas à se mêler à eux. Il n’est jamais analysé de la même manière qu’un souvenir non menaçant – classé et mis dans un tiroir, pour employer une métaphore de bureau. Ce terrible souvenir s’ancre donc de plus en plus profondément, de même que le traumatisme qui y est associé – les cauchemars, la peur paralysante, la crainte paranoïaque que le destin ne frappe à nouveau un coup mortel. Même lorsque vous ne vous souvenez pas des détails spécifiques, le souvenir est là, il est le moteur du traumatisme. C’est un cercle vicieux. »

Je ne lis pas énormément de policiers ou de thrillers mais la période des vacances me semble toujours être le moment privilégié pour dévorer des histoires qui m’empêchent de dormir. Mais cette fois, la magie noire n’a pas tellement opéré…

Ce thriller met en scène des personnages à la poursuite d’un médicament. Mais pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de pilules capables de mettre fin à un stress post traumatique sévère. Plusieurs personnages ont vécu une situation terrible qu’ils n’arrêtent pas de revivre sous forme d’hallucinations visuelles ou auditives et n’arrivent pas à retrouver une vie normale à trop vouloir changer le passé. Seul ce nouveau médicament, le Frost, semble leur donner un nouvel espoir en « effaçant » le traumatisme.

Miles Kendrick est un des hommes atteint par le stress post traumatique sévère. Il est suivi par sa psychiatre, le Dr Allison Vance, avec qui il a une relation de confiance. Mais très vite, Allison disparaît, laissant Miles seul aux prises avec son passé et cette sombre affaire. Mais , son statut de témoin fédéral va quelque peu lui compliquer la tâche… Car finalement, tout n’est qu’une question d’argent : le Frost, bien qu’il ait été testé de façon tout à fait illégale, pourrait rapporter très gros au laboratoire pharmaceutique qui le commercialisera…

D’hôpitaux en scènes de torture, de meurtres en révélations, ce thriller est relativement bien mené. Les personnages sont également assez intéressants. Mais j’ai été un peu gênée par le style (la traduction en tout cas) composé de phrases très courtes, faisant l’impasse sur les reprises pronominales le plus souvent.

Le milieu psychiatrique décrit dans ce roman  fait froid dans le dos en tout cas : expériences menées sur des patients, médecins corrompus et patients moins fous qu’il n’y paraît se côtoient.

Mais, la révélation finale ne m’a pas tant surprise que cela…Probablement un peu trop évidente malheureusement…

Trauma, un thriller de Jeff Abbott, lu dans le cadre des Challenge Psy (Métaphore) et Thrillers (Liliba).

 

 

Trauma

9 réflexions sur “Trauma

    1. Je trouve le thème très intéressant aussi… Mais je suis restée un peu sur ma faim quant à son traitement. La langue choisie / ou la traduction / y est pour beaucoup, je crois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s