17 filles

Il y a quelques mois est sorti 17 filles, un film réalisé par Delphine et Muriel Coulin, s’inspirant d’un fait divers étrange survenu aux Etats-Unis en 2008, où 17 adolescentes avaient conclu un pacte; celui de tomber enceintes en même temps puis d’élever ensemble leurs enfants. Le roman de Vanessa Schneider, Le Pacte des Vierges, s’ en inspire également.

En ce qui concerne l’histoire à proprement parler, je n’ai pas été surprise puisque je me souvenais assez bien du roman (même si bien sûr, il ne s’agit pas de son adaptation). Le film se passe à Lorient, ville où les difficultés économiques semblent faire des ravages. Les jeunes se sentent délaissés par leurs parents, sont désenchantés et n’ont plus foi en l’avenir. La seule chose qui semble faire rêver les filles, qui leur permet de redonner du sens à leur vie, est de mettre au monde un enfant. Lorsque Camille, la meneuse du groupe, apprend qu’elle est enceinte et décide de garder son bébé, elle entraîne un peu malgré elle, ses amies et camarades de classe, dans un élan de maternité, bien que toutes ces filles ne soient pas prêtes à assumer financièrement voire même physiquement un enfant… Mais l‘envie d’émancipation et leur besoin d’appartenir enfin à une famille est tellement fort que bientôt on compte plusieurs filles enceintes dans chaque classe !

Les futures mères forment une petite communauté, se sentent unies face à l’incompréhension voire au rejet des garçons et des adultes. Si les parents ne sont que peu présents, le film renvoie une image assez amère du personnel éducatif du lycée. Le proviseur est totalement dépassé, abasourdi face à la « catastrophe » qui fait que son établissement est  montré du doigt, l’infirmière scolaire ne trouvant pas les arguments pour répondre à la gouaille de Camille, s’allume une cigarette pour tenter de décompresser ( le tout bien sûr à l’infirmerie, devant la jeune fille enceinte !). Et les profs ne sont pas sauvés non plus… Entre la prof d’EPS qui se laisse marcher sur les pieds et son collègue paniqué de ne pas pouvoir assurer son cycle de saut en hauteur, on comprend que les jeunes filles n’aient plus confiance en les adultes…

Si le rythme est assez lent au début, le film s’accélère dans les dernières minutes, laissant les spectateurs face à un tableau bien sombre, peignant une société en perdition et à l’avenir plus qu’incertain …

Disponible en DVD

Publicités
17 filles

12 réflexions sur “17 filles

  1. Ce sont mes élèves qui m’en ont parlé de ce film … Pour commencer tu conseillerais quoi : le film ou le livre de Schneider dont le film semble être inspiré ?

    1. En fait, le film et le roman s’inspirent du fait divers et ont été probablement écrits / tournés en même temps. Commence par le roman peut-être ! 🙂

  2. C’est sûrement un bon film et un bon livre, mais le sujet m’arrête complètement. Je ne peux pas l’expiquer, ça me rebute, j’ai pas envie de voir ça, c’est trop triste. J’ai l’impression, pardonnez-moi pour la banalité du discours, que c’est un truc exclusivement féminin.
    Ou alors c’est l’éducateur qui parle, peut-être… parce que, d’une certiane façon, devant ça, je ne peux pas m’empêcher de penser aux gamins, ou parce que j’ai eu pas mal d’élèves, déjà, filles-mères… (enfin je dis « pas mal »… en 10 ans de carrière, j’en ai vu 4, dont une de qui j’étais plutôt proche).
    Fin bref. La question que je me pose, puisque tu parles du regard ironique sur le monde de l’éducation, c’est : l’histoire est-elle traitée sous l’angle de la déculpabilisation ? Y’a-t-il un traitement moral ? Une invitation à « penser quelque chose » ?

    Bravo pour ton blog et tes petits articles qui se lisent très bien.

    1. Merci pour ta visite et ton commentaire ! 🙂 Je pense que l’on a vraiment un constat un peu désabusé de la part du réalisateur… Cette situation est triste, c’est certain…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s