Les contes de la nuit

De temps en temps, j’aime bien regarder des films d’animation. Il y a quelques jours, j’ai eu envie de découvrir Les Contes de la Nuit, un film de Michel Ocelot (le réalisateur de Kirikou, notamment) constitué de six histoires différentes. Ces histoires sont enchâssées, un peu à la manière des Mille et une nuits.

Chaque soir, une jeune fille, un jeune homme et un vieux technicien se retrouvent dans un cinéma et imaginent des histoires qu’ils mettent en scène, après s’être documentés puis se métamorphosent en personnages le temps de jouer leur conte…

Les contes sont des condensés de plusieurs univers et cultures différents : on croise ainsi un loup garou, un garçon « tamtam », un sorcier, un cheval qui parle et des jeunes hommes prêts à tout pour venir en aide à leur bien-aimée ! Du Tibet, on passe à l’Amérique du Sud, au monde des morts sans oublier l’Afrique, continent qui semble inspirer le réalisateur. Ses personnages sont entièrement noirs et on ne distingue que leurs très grands yeux blancs du reste de leur corps.

Comme dans de nombreux contes, les histoires mettent en scène le combat entre des personnages maléfiques et des personnages qui incarnent des valeurs morales positives comme l’entraide, la solidarité, la confiance, la persévérance et last but not least l’amour !

Michel Ocelot déclare d’ailleurs : « Je peux trouver que, en général, mes héros sont des innocents qui ne se laissent pas faire. Ils savent résister à l’abus de pouvoir, à la méchanceté, à la sottise, à la superstition. Souvent, ils sont aussi généreux.

Je souhaite faire du bien et transmettre de bonnes choses. Je vous transmets mes bonnes adresses, j’ai appris toutes sortes de choses, je vous les confie. Je fais également du bien en essayant de réaliser quelque chose de beau, de touchant et de rigolo. J’aime cela et je l’ai fait toute ma vie, depuis que je suis tout petit. Je fais des films avec toutes les leçons que j’ai collectées durant mon existence, dont je tire des fables. »

La jeune fille du récit cadre (celui qui se passe au cinéma) soulève aussi la question de l’assimilation de l’acteur avec son personnage puisqu’elle refuse l’idée de devoir jouer le rôle d’une princesse méchante, comme si ce masque risquait de lui coller définitivement à la peau.

J’ai trouvé ces histoires vraiment plaisantes… la seule chose qui m’a ennuyée est le ton plaintif et traînant des personnages. Heureusement, lorsque l’action est à son comble, les dialogues sonnent mieux. Mais, ce film d’animation mérite d’être regardé, au moins pour la beauté des dessins !

Les Contes de la nuit, un film de Michel Ocelot. Actuellement en DVD.

Le site officiel (dont est extraite l’interview du réalisateur)

Les contes de la nuit

4 réflexions sur “Les contes de la nuit

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s