Le professeur de musique

« Malik  est une sorte de messager pour moi. Un envoyé, tu comprends ? C’est peut-être ridicule ce que je vais te dire, mais trop de choses se sont passées depuis que ce gamin est entré dans ma vie. Je ne crois pas en Dieu, tu le sais, pourtant me voilà troublé. Cet enfant, en toute innocence, a crée une sorte de passerelle entre moi et ce fameux passé que je voulais taire à jamais et qui m’a gâché toute ma vie. Ma vie d’homme, de professeur et d’époux. »

Une fois n’est pas coutume, j’ai lu (de mon plein gré en plus!) de la littérature jeunesse… et je n’ai pas été déçue !

Le professeur de musique écrit par Yaël Yassan est un livre intelligent au sens où il ne tombe pas dans la facilité et où il ne cherche pas à écrire autour de thèmes qui plaisent à coup sûr aux jeunes enfants.

Simon est un prof de musique qui ne va pas très bien… sans cesse confronté aux conflits avec ses différentes classes, il subit son métier depuis de nombreuses années et se rend au collège le coeur lourd. Mais lors de sa dernière année d’enseignement, sa vie va basculer grâce à la rencontre d’un petit élève de 6ème, Malik. Très vite, Simon se rend compte que Malik est un passionné de musique. Sa femme Bella l’encourageant, il va très vite tisser des liens avec lui et le pousser à vivre sa passion.

Certes Malik aime la musique …mais dans sa famille cela sonne comme un interdit. Son grand père, violoniste, est mort lors de manifestations durant la guerre d’Algérie, son archet à la main. Seulement voilà, l’enfant, ne peut pas faire autrement que passer des heures à la médiathèque à rêver en écoutant de la musique classique.

Simon et Bella décident alors de prendre en charge l’éducation musicale du petit Malik. De souffrances en espoirs, le professeur de musique monte un projet ambitieux, le seul de sa carrière, qui fédère la quasi totalité de l’établissement.

Loin d’être mièvre, ce petit roman aborde des thèmes graves : le poids du passé, celui du secret, les questions de la filiation, du double (Malik / Simon), des rapports enseignant / élève, des racines, de la religion (musulmane et juive) ainsi que la déportation pendant la seconde guerre mondiale. Il est difficile de ne pas être ému au fil des pages. L’éloge de la musique est omniprésent et est d’autant plus intense qu’elle est présentée comme une passion qu’on ne peut pas occulter sous peine de ne pas connaître le bonheur.

A conseiller aux jeunes collégiens… et aux plus âgés aussi !

Billet rattaché au Challenge Des notes et des Mots proposé par Anne.

Yaël Hassan, Le Professeur de musique, Casterman poche

Le professeur de musique

2 réflexions sur “Le professeur de musique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s