Le duel des mages

Je suis une inconditionnelle de la série Kaamelott. J’ai commencé par les épisodes diffusés à la télévision, puis j’ai regardé les films avant de lire les livres et enfin les bandes dessinées … et je ne m’en lasse pas car si les histoires conservent grosso modo la même trame, elles explorent chacune des détails contenus dans les épisodes ou films déjà connus par le grand public.

Dans le dernier album intitulé Le Duel des Mages, le sixième de la série, Alexandre Astier et Steven Dupré reviennent sur un duo de frères ennemis : Merlin l’Enchanteur et Elias de Kelliwic’h.

Un jour, lors d’une bataille qui a mis KO la plupart des hommes de l’armée royale, Arthur est sommé par son beau-père Léodagan et d’autres chevaliers de remplacer Merlin qui est incapable de se servir de la magie pour venir en aide à son royaume.

Mais voilà… Merlin n’est pas n’importe quel druide ou enchanteur pour Arthur… Il est un personnage clé de son enfance, celui qui l’a aidé à accéder au trône… Mais, face à la colère des chevaliers, le Roi décide d’organiser un duel de magiciens. Celui qui remportera ce « tournoi » deviendra l’enchanteur officiel de Kaamelott.

Dans un premier temps se succèdent quelques mages (il faut bien avouer que les enchanteurs ne courent pas les rues ni les druides les forêts ! ) qui ne se distinguent pas vraiment pas leurs prouesses. Seul Elias de Kelliwic’h, un magicien quelque peu opportuniste, semble pouvoir rivaliser avec Merlin…voire même le menacer sérieusement puisqu’il est assez doué et qu’il maîtrise la technique, contrairement au sympathique druide !

Une petite troupe composée des proches du Roi se met en marche vers la Terre des Mages où les deux ennemis doivent s’affronter.

Qui d’Elias ou de Merlin remportera le titre ? Merlin réussira-t-il à ne pas déclencher de nouvelle catastrophe ?

C’est aussi l’occasion de retrouver les fameux Perceval et Karadoc, devenus pour l’occasion assistants de Merlin, offrant ainsi un contrepoint comique aux deux monstres accompagnant Elias.

Même si la dimension comique est nettement moins présente que dans les courts ou longs métrages, cette BD est vraiment un agréable moment de lecture… pour les fans de Kaamelott en tout cas !

Alexandre ASTIER et Steven DUPRE, Kaamelott, Le Duel des Mages, éditions Casterman

Le duel des mages

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s