Le voisin par Tatiana de Rosnay

Qui n’a jamais été agacé, gêné, dérangé, irrité, énervé ou exaspéré par ses voisins ? C’est le sujet du roman Le Voisin, de Tatiana de Rosnay, mettant en scène une femme, sans histoires, quasiment invisible aux yeux des autres, nègre dans une maison d’édition, mariée à un homme bien trop souvent en déplacement, mère de deux jumeaux pré-adolescents. Tout se passe relativement bien jusqu’à ce qu’ils emménagent, dans un immeuble, en apparence parfait.

Mais très vite le cauchemar s’installe. Chaque nuit où son mari est absent, Colombe est réveillée, à heure fixe : l’un de ses voisins, un médecin honorable, fait hurler du Mick Jagger. Très vite, la vie de Colombe va basculer et cette obsession pour le bruit va lui faire perdre ses repères et les relations qu’elle avait instaurées avec ses proches vont en être bouleversées.

Très vite, on se demande si Colombe n’est pas en proie à la folie, à une angoisse qui rejaillirait lorsqu’elle est seule ou un délire de persécution… la citation « L’ennemi la pénètre à coups de décibels » va dans ce sens d’ailleurs, et évoque tout à fait ce viol de l’intimité que l’on peut ressentir lorsque l’on est chez soi, dans son canapé, un livre sur les genoux, une tasse de thé à la main, et qu’on se retrouve avec une forte migraine et une impossibilité à se concentrer dûes à la répétition en boucle d’un remix du tube de l’été…( ou des aboiements continuels du chien d’en face…). Les effets des nuisances sonores sont très justement développées… Qui ne sombrerait pas dans la folie à force de bruit répété ?

J’ai apprécié la lecture de ce petit roman (qui se lit très vite ; bien que le suspens ne soit pas toujours haletant, j’ai eu malgré tout,  envie de connaître le pourquoi du comment ! ) ; une lecture d’été assez agréable en somme bien que le récit peine un peu à démarrer… Le rythme est assez lent dans la première moitié, et le renversement de situation qui s’opère à la fin est assez brusque.

Un bon divertissement, sans autre prétention , qui a le mérite de susciter des échos chez toute personne ayant subi ce fameux « viol auditif » …

Le voisin par Tatiana de Rosnay

Une réflexion sur “Le voisin par Tatiana de Rosnay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s