L’heure trouble…

Il est des thrillers qu’on ne peut lâcher qu’après en avoir lu la dernière ligne. C’est le cas de L’Heure trouble de Johan Theorin, un écrivain suédois qui commence à faire parler de lui dans l’univers du polar nordique.

L’Heure trouble- « l’heure des hisoires horribles que l’on raconte à l’heure trouble du crépuscule » raconte l’histoire d’une mère, Julia qui a perdu son fils des dizaines d’années plus tôt… meurtre, disparition, noyade ? Le corps de l’enfant n’a jamais été retrouvé, la mère ne s’en est jamais remise.

L’affaire est ouverte à nouveau, sous l’impulsion du grand-père, Gerlof (personnage que l’on retrouve dans Le Sang des pierres du même auteur) qui a reçu par la poste l’une des sandalettes que portait Jens, le jour de sa disparition. Que s’est-il donc passé ce jour là ?

La narration nous entraîne dans un tourbillon chronologique entre trois époques : le présent et la jeunesse du meurtrier présumé, Nils Kant, jusqu’à  l’année de la disparition de l’enfant… La construction du récit est telle qu’il est vraiment difficile de poser le livre !

L’histoire cadre se déroule principalement à Öland, une île de la Baltique offrant un paysage de lande sous le brouillard et le froid,  mais nous fait aussi voyager aussi jusqu’en Amérique latine où de sombres histoires liées au principal suspect se trament.

La traduction est suffisamment belle et poétique (ce qui est plus qu’appréciable dans ce genre de livres qui construisent autant une atmosphère inquiétante qu’un récit complexe) pour me donner envie d’en citer un extrait :

« On était en Octobre, les branches des bouleaux n’avaient presque plus de feuilles et ressemblaient à des bras maigres tendus vers le disque rouge et jaune du soleil déclinant »

Des thèmes douloureux sont abordés : la perte d’un enfant, l’impossibilité du deuil, l’acceptation, la vengeance et l’amour impossible… Il est certain que ce roman de plus de 500 pages ( que j’ai dévoré en 24h tant le suspens est savamment dosé) est bien plus qu’un simple thriller et un gros coup de coeur pour moi qui m’a donné envie de lire les deux autres romans de cet auteur … A suivre donc !

Cynthia et ses contes desfaits

Billet rattaché au challenge Thrillers proposé par Cynthia.

Johan Theorin, L’Heure trouble, Albin Michel (également disponible aux éditions du Livre de poche)

Publicités
L’heure trouble…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s