Tragique !

« Je n’ai pas su choisir, pensa-t-elle. Ou je me suis trompée. J’ai choisi le passé et l’obéissance. J’ai fait taire le désir qui était en moi (…) Il n’y a pas de choix possible. J’appartiens à deux hommes. Oui. Je suis aux deux. C’est mon châtiment. Il n’y a pas de bonheur pour moi. Je suis aux deux. Dans la fièvre et le déchirement. C’est cela. Je ne suis rien que cela. Une femme de guerre. Malgré moi. Qui ne fait naître que la haine et le combat. »

Laurent Gaudé, La Mort du Roi Tsongor

Avant que je le lise enfin, j’ai beaucoup entendu d’éloges de ce livre dans les établissements scolaires (le roman a d’ailleurs obtenu le Goncourt des lycéens en 2002), sur les blogs et les fora de lecture. Son titre laisse présager la fin d’un monde. Et c’est bien le récit d’une destruction que l’on découvre en 200 pages. Le sanguinaire roi Tsongor se donne la mort, confronté à un dilemme cornélien : il ne peut donner sa fille Samilia à aucun des deux prétendants sans commettre une faute envers l’un ou l’autre. Après le suicide du roi commence une lente agonie du Royaume qui touchera aussi bien les êtres que les cités. Récit de violence, de guerre, de destruction, La Mort du Roi Tsongor devient presque un roman d’apprentissage lorsque nous suivons les traces du fils cadet de Tsongor, Souba, l’un des deux personnages « positifs » chargé de trouver un lieu capable de représenter toutes les facettes de son père, afin d’y accueillir sa dépouille.

« Voyage » est d’ailleurs le mot qui me vient à l’esprit lorsque je pense à ce livre. Voyage du lecteur à travers une antiquité imaginaire, voyage initiatique du fils cadet, exploration de l’étendue de la souffrance d’une famille déchirée et enfin ultime voyage du Roi Tsongor jusqu’à sa dernière demeure.

J’ai été très agréablement surprise par ce roman (j’avais lu il y a quelques années une nouvelle de L. Gaudé qui ne m’avait pas laissé un souvenir impérissable), très bien écrit, qui peut se lire d’une traite, suffisamment riche pour être apprécié par de nombreux lecteurs pour de multiples raisons.

Laurent GAUDE, La Mort du Roi Tsongor, Actes Sud, Babel

Tragique !

4 réflexions sur “Tragique !

  1. J’adore Laurent Gaudé! Je n’ai pas lui La mort du roi Tsongor, mais cela ne saurait tarder! Je ne peux que te conseiller de lire La porte des enfers, réellement captivant.
    Bonne continuation avec ton blog!

  2. Tout d’abord je te souhaite la bienvenue sur la blogosphère !

    « La mort du roi Tsongor » et « Le soleil des Scorta » sont les deux livres que j’aimerais beaucoup lire prochainement. Le seul que j’ai lu de Gaudé « La porte des enfers » m’avait bien plus mais ne m’avait pas transcendée. Il m’en faut un peu plus pour ça !

    Bonne continuation !! Et à bientôt !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s