Changer notre passé ?

Après une nuit alcoolisée, un homme croit prendre le train pour Tokyo et se retrouve dans sa ville natale. Devant la tombe de sa mère, morte 20 ans plus tôt, ce personnage est brusquement projeté dans son corps d’adolescent de 14 ans tout en ayant conservé son esprit d’âge mûr.

« Moi Hiroshi Nakahara, 48 ans, j’étais dans la peau du gamin de 14 ans que j’avais été… une telle chose pouvait-elle être possible ? « .

Bien qu’il souhaite retourner à sa vie d’adulte, il essaie de profiter de sa jeunesse retrouvée pour réparer les erreurs du passé : il  va de découvertes en retrouvailles qui ravivent certaines de ses blessures comme la disparition brusque de son père.

Ce manga propose, sous couvert d’une histoire assez poétique, une réflexion sur le destin ou en tout cas sur l’ordre immuable des choses, teinté de philosophie:

« Personne ne devient jamais vraiment adulte. L’enfant que nous avons été est toujours là, bien vivant, tout au fond de nous. Il est comme le ciel… Avec le temps nous croyons grandir… Mais la maturité n’est qu’un leurre, une entrave à notre âme libre d’enfant… »

Sans dévoiler davantage les presque 400 pages de ce manga, on peut finalement dire que la « moralité » de cette histoire est que l’on ne peut avancer dans sa propre vie que si l’on a réussi à apprivoiser son passé.

En quelques mots, ce manga en noir et blanc offre un voyage  poétique dont je vous recommande la traversée!

Jiro Taniguchi, Quartier lointain, éditions Casterman

Changer notre passé ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s