L’amour est à la lettre A

L’amour est à la lettre A est un livre dont la quatrième de couverture est plutôt prometteuse : Emma, est une milanaise divorcée, mère d’un adolescent, qui prend, à l’aube de ses cinquante ans, la décision de quasiment tout quitter (carrière, mauvaises habitudes…) pour réaliser son rêve : ouvrir une librairie "Rêves & Sortilèges" spécialisée dans les romans d’amour.

Bien que le résumé du roman m’ait vraiment donné envie de le lire, j’ai rarement fait autant l’expérience de l’ennui pendant une lecture. J’ai même hésité à abandonner le livre en cours… Mais je déteste ça, on ne se refait pas!

Un jour, Emma découvre dans un roman un post-it sur lequel est inscrit un prénom, celui de son amour de jeunesse, Federico, ainsi qu’un numéro de téléphone. Et comme le hasard fait bien les choses, il s’agit justement de "son" Federico, qui malheureusement est marié et vit à New York. Ils se revoient tous les deux et décident d’entretenir une correspondance via boîtes postales interposées. Je ne suis pas vraiment arrivée à trouver un réel intérêt dans ces lettres, que ce soit dans leur contenu ou dans leur style… Une fois par an, les deux amants se retrouvent en France, à Belle-Ile en mer. On sent d’ailleurs l’amour que l’auteur, Paola Calvetti, porte un amour profond à la Bretagne. Les digressions sur le Finistère sont d’ailleurs assez intéressantes.

Si la relation entre Emma (j’ai l’impression que la référence à Mme Bovary est à la mode en ce moment, entre ce roman et Quand souffle le vent du nord…)et Federico piétine tout au long du roman, les passages consacrés à la librairie soulignent son expansion : d’une simple boutique, celle-ci devient une auberge puis un hôtel pour amoureux des livres. Emma semble, malgré son dégoût du profit, avoir bien compris l’intérêt des "produits dérivés" : on peut par exemple acheter dans sa librairie des bougies au parfum de cuir, de papier et de bois ou encore des tasses portant l’inscription " SILENCE…JE LIS" (bon, j’avoue, j’en veux bien une ! )

Une réflexion, à la fin du roman, m’a frappée : pour vivre pleinement une relation, une femme aurait besoin de souffrir. Sinon le jeu n’en vaudrait pas la chandelle… Peut être est-ce un peu radical de formuler cela ainsi, mais la remarque serait à creuser…

Enfin, j’ai appris ce qu’était le syndrôme de Tako-Tsubo : le syndrôme du coeur brisé, qui survient après un important choc émotionnel comme une rupture, et qui entraîne, si cela n’est pas pris à temps, la mort de l’amoureux éconduit.

Ce billet est rattaché au challenge amoureux de L’Irrégulière, pour la catégorie "livre dont le titre contient le mot "amour" ou "amoureux"" et constitue ma participation à l’initiative féminine de Sophie !

Paola Calvetti, L’Amour est à la lettre A, éditions 10/18

7 réflexions sur “L’amour est à la lettre A

  1. La souffrance nécessaire pour vivre pleinement son amour? Ah non alors, je n’ai pas envie du tout! Et ce syndrome du coeur brisé, encore moins! ;-) J’adore les produits dérivés autour d ela lecture, voilà une idée à creuser! ;-)
    très belle journée de la femme, Mathylde!

    • Voilà… dans la littérature c’est sûrement une condition mais dans la vie, je n’y tiens pas non plus ! Peut-être que Paola Calvetti voulait parler de la passion et du manque de l’autre, je ne sais pas… Belle journée à toi aussi :)

  2. Eh ben tu me rassures Mathylde! Autour de moi tout le monde a aimé et moi, beaucoup moins courageuse que toi, j’ai vite abandonné, exaspérée par l’absence totale de finesse et la nullité du style (peut-être due à la traduction??)

    • J’aurais mieux fait d’abandonner ma lecture comme toi ! Je n’aime pas et j’ai du mal à refermer un livre sans l’avoir lu de la première à la dernière phrase …

  3. Pingback: Aujourd’hui 8 mars, place aux femmes sur les blogs. | Les Bavardages de Sophie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s